Partager

Le Manoir de Launay, appelé aussi Froc de Launay

 

Deux sarcophages dans la cour du domaine...

L'occupation du site dès l'époque gallo-romaine est attestée par la découverte au XIXème siècle de deux sarcophages dans la cour du domaine et un vase mérovingien a, plus tard, été trouvé sur place par A.G. Poulain. Ils sont conservés au musée de Vernon.

Dominant un coude de la vallée du Saint-Ouen, à la frontière de l'lle-de-France et de la Normandie, Launay est au début du Xlllème siècle un fief dépendant de la chatellenie royale de Vernon, avec une maison fortifiée. Le mur d'angle de la terrasse actuelle au coin de la route des Perriers et de la côte du Froc est le vestige de cet ancien fort.

Saint-Louis imposera au seigneur de Launay une redevance de " deux muids un cart " de vin au bénéfice de l'Hotel-Dieu de Vernon, elle sera payée régulièrement jusqu'en 1791.

En 1419, le seigneur de Launay est Gouverneur de Vemon

Pour éviter à la ville les atrocités que vient de subir Rouen après un long siège, il ouvre la place aux Anglais et fait allégeance au roi d'Angleterre. Trente ans plus tard, Charles VII ayant repris Vernon, confisque Launay et le donne en fief à Jean Louvel, de la famille des seigneurs d'Ivry, toujours restés fidèles au roi de France. Pendant plusieurs siècles Launay sera connu sous le nom de Launay-Louvel (ou Louvet).

En cette fin du XVème siècle, les Louvel reconstruisent Launay un peu en retrait de l'ancienne position de la maison forte. C'est la partie centrale toujours debout du manoir actuel.

Mais il a sur la façade nord-est une tour qui abrite un escalier reliant les deux grandes salles du bas aux deux chambres du haut On peut remarquer aujourd'hui le chevêtre de l'ancien âtre de la salle de séjour, au bord duquel les dames filaient la laine, et dans l'ancienne salle d'honneur celui de la cheminée en saillie de l'époque Henri II.

Un certain confort arrive à Launay sous la forme d'une baignoire !

Dans les bâtiments de l'ancienne ferme attenante au manoir, la grange à colombages daterait du XVlème siècle. Le logis du fermier avec l'écurie et la charreterie attenantes sont du siècle suivant.

Le domaine comprenait aussi un colombier seigneurial et un moulin à vent qui se situait sur le plateau.

Vers 1785, un certain confort arrive à Launay sous la forme d'une baignoire, pour laquelle on construira un des deux petits pavillons près de la facade nord¬ouest, l'autre pavillon symétrique étant destiné à servir de laiterie.

L'ainé des descendants de la famille, qui occupe Launay depuis deux siècles, s'engage à 17 ans en 1784 dans les gardes du corps du Roi Louis XVI. Il ne reverra Launay que trente ans plus tard,revenant blessé et libéré de l'armée après la guerre d'Espagne. Il transforme alors Launay en construisant les deux ailes, en supprimant la tourelle d'escalier et en ornant les facades selon le style Empire. Il crée un jardin anglais dont certains arbres subsistent encore aujourd'hui (notamment un magnifique catalpa).

Dans la dernière moitié du XIXème siècle, les propriétaires se succèdent à Launay, se ruinant en expériences agricoles... Le manoir est en très mauvais état quand M. Albert Dupont l'achète en 1913. Il n'a pu le faire restaurer qu'en 1920, la transformation principale étant de créer un salon à l'ouest avec une grande baie donnant sur la belle vue de la vallée.

La famille de M. Dupont occupe toujours la propriété, qui ne se visite pas.

Gérard Dupont (avril 2006)

Météo

Vendredi10Juillet
semaine 28Ulrich
La Chapelle-Longueville
17°C
Fortement nuageux
17°C
6H
16.3°C
7H
18°C
8H
20.3°C
9H
22.1°C

Plan

Communes de La Chapelle-Longueville