Partager

12ème siècle

1152 : Louis VII le Jeune, roi de France est en lutte contre Henri II Plantagenêt. Aliénor d’Aquitaine, répudiée par Louis, épouse alors Henri II en seconde noce, le 18 mai 1152, six semaines après l'annulation de son premier mariage ! Ce jeune prince fougueux, devient bientôt roi d'Angleterre. Au cours de ces luttes, Longueville est incendiée par le roi de France qui venu de Mantes, n’arrivant pas à prendre Vernon, brûle la banlieue.

1196 : Philippe Auguste, fils de Louis VII, par le traité de Gaillon obtient Vernon et Longueville jusqu’au Goulet situé à la frontière entre le duché de Normandie et le domaine capétien, position éminemment stratégique.

1198 : Richard Cœur de Lion, fils d'Henri II Plangenêt, fait édifier dans l’île aux Bœufs, face au Goulet, le fort de "Boute Avant". Philippe Auguste, de son côté, construit au Goulet le fort de "Boute-Arrière".

1199 : le 6 avril, Richard Cœur de Lion meurt au siège de Chalus (Limousin).

22 mai 1200 : traité de paix du Goulet entre Philippe Auguste et Jean sans Terre, frère de Richard Cœur de Lion lui succédant sur le trône d'Angleterre. Cette succession n'avait pas été simple, étant donné qu'Arthur de Bretagne, neveu de Jean sans Terre, pouvait aussi prétendre au trône. Philippe Auguste, roi de France, voyant qu'Arthur avait été évincé, s'était engagé à le protéger. Cependant, lors de ce traité le roi de France doit abandonner la Bretagne et acquiert Évreux, le Vexin et le Berry.

23 mai 1200 : Louis VIII, fils de Philippe Auguste, épouse Blanche de Castille, petite-fille d’Aliénor d’Aquitaine, nièce de Richard Cœur de Lion et de Jean sans Terre et future mère de Saint Louis. Mais le mariage ne peut s'effectuer sur les territoires du roi de France encore sous le coup de l’interdit pontifical (interdiction de célébrer les sacrements) du fait de la répudiation de la reine Ingeburge de Danemark par Philippe Auguste. C'est donc en terre anglo-normande, à Port-Mort, que se déroule le mariage ; par sécurité, les deux rois se font mutuellement otages de chaque coté de la Seine : Philippe Auguste à Port-Mort anglo-normand et Jean sans Terre au Goulet français, avant de rejoindre chacun son territoire par barque, en traversant la Seine, après le mariage.

A la fin du 12ème siècle, l’abbaye de Jumièges est devenue prospère, elle développe ses prieurés. La chapelle romane de notre village est détruite, certains de ses chapiteaux et colonnes sont remployés dans le préau (prés de la mairie actuelle) et certaines pierres sont utilisées pour construire la ferme du Prieuré (actuelle mairie). Une église nouvelle est construite dans le style gothique primitif.

13ème siècle 

1231 : une culture intense de noix et de la vigne est constatée à Longueville. La vallée de la Seine est alors couverte de ceps de vigne, visant à fournir en vin les nombreuses abbayes normandes.

Deuxième quart du 13ème siècle : construction du clocher qui comporte une ou plusieurs cloches, réparties dans la partie en pierre, avec baies géminées et abat-son, sous un toit peu élevé.

 

14ème, 15ème et 16ème siècles

1337 – 1453 : durant la guerre de Cent Ans, alors que Vernon renforce ses remparts, le village de Longueville est encore sans protection. Les maisons individuelles se fortifient par des clôtures en hauts murs-remparts, ce qui donne au village son aspect actuel.

1346 : Vernon et Longueville sont incendiés par Édouard III d’Angleterre qui est en lutte contre le roi de France Jean II le Bon.

1359 : Vernon et Longueville passent sous la coupe des Anglais. Une longue période de troubles s'installe. Le fils de Jean II, Charles V le Sage, pense rétablir la paix avec l'Angleterre. Cependant, son fils Charles VI dit le Fou, perdra le contrôle de la situation, provoquant une guerre civile. Profitant de cette situation, le roi d'Angleterre, Henri V, arrière-petit-fils d'Édouard III, débarque en France en 1415. Il écrase les Français à Azincourt et conquiert la Normandie.

1422 : Henri V d’Angleterre fait détruire le fort de Boute-Avant dans l’île aux Bœufs, face au Goulet.

1449 : quelques décennies plus tard, n'oublions pas Jeanne d'Arc brulée vive à Rouen en 1431, Vernon et Longueville redeviennent français sous Charles VII. En 1453, la guerre de Cent Ans s'achève enfin après la victoire française de Castillon.

Au cours du 15ème siècle, un portail est ouvert dans le mur nord de l’église.

1571 : l'archevêque de Rouen Charles de Bourbon avait fondé en 1563 la Chartreuse dans la plaine d’Aubevoye, en complément logique de son palais épiscopal construit à Gaillon. Détruite par un violent incendie en 1764, la Chartreuse est reconstruite. En 1571, le fort de Boute-Arrière du Goulet est démoli sur ordre de Charles IX, fils de Catherine de Médicis, il sert de carrière pour la reconstruction de la Chartreuse de Gaillon. Ce monastère de l’ordre des chartreux vécut jusqu’en 1790. Il sera démoli à l’occasion de sa vente à un fermier, en 1834. L’affiche de cette vente portait la mention : "Ce domaine est des plus beaux de France".

A la fin du 16ème siècle, les communaux (terrains de la paroisse) de Longueville appartiennent aux chartreux de Gaillon.

Au cours du 16ème siècle, de nouveaux vitraux sont posés dans l’église.

Météo

Mardi28Janvier
semaine 05Thomas d'Aquin
La Chapelle-Longueville
°C
°C
1H
°C
2H
°C
3H
°C
4H
°C

Plan

Communes de La Chapelle-Longueville